Une mutuelle pour réussir à l’étranger

Louis Dominici - 12/01/2012 - ParisAncien ambassadeur de France et président de la Mutuelle des Affaires Étrangères, Louis Dominici fait le point sur les atouts de cette belle institution créée en 1944.

C’est un peu les valeurs de la protection sociale à la française qui voyagent à travers le monde. Grâce à la Mutuelle des Affaires Étrangères et Européennes (MAEE), l’ensemble des agents du Ministère des Affaires Étrangères, mais aussi tous les ressortissants français occupant un poste public à l’étranger sont couverts pour leur santé. « La MAEE est l’une des plus anciennes mutuelles de la Fonction publique, explique son président, l’ambassadeur Louis Dominici. Elle repose sur les principes de solidarité, sans sélection du risque ni variation des tarifs selon l’âge. Et elle offre un ensemble de services qui assurent une vraie sécurité aux expatriés. »Outre la complémentaire santé, la MAEE fournit une assurance prévoyance qui comprend le décès, l’invalidité permanente et absolue, la perte de

traitement, et l’assurance dépendance, la caution pour emprunt immobilier et l’avance pour loyer.

En partenariat avec Inter Mutuelles Assistance, elle prend en charge les hospitalisations à l’étranger ainsi que les rapatriements. Côté prestations santé, la MAEE a nettement relevé, en France, ses taux de prise en charge dans le dentaire et l’optique. À l’étranger, tous les frais réels de santé sont pris en charge à 100 %.« La Mutuelle des Affaires Étrangères et Européennes constitue un atout pour réussir son séjour à l’étranger et pour assurer, en France, la permanence de la garantie en service actif comme à la retraite, précise Louis Dominici. Bien se protéger pour sa santé, c’est essentiel, à l’heure où les coûts de la santé ne cessent d’augmenter, en France comme à l’étranger. »